La Citerne




Paris, Éditions de Fallois, 2009
365 p., 18 €
978-2-87706-693-8



Roman

Dans ce coin montagneux de l'Algérie, coups de main des rebelles et ratissages musclés de l'armée française se succèdent depuis 1954. Il n'est pas jusqu'à la vieille citerne, source immémoriale de la vie dans la vallée, qui ne soit devenue un symbole de la mort omniprésente.

Quand le sous-lieutenant Werner débarque dans ces parages en 1960, les autorités considèrent que la contrée est pacifiée. Appelé comme tous ceux de sa génération à faire son service militaire en Algérie, il se voit donner instruction d'administrer les villages et d'y faire régner l'ordre.

Installé dans un fortin que protègent trente harkis hors d'âge, Werner s'efforce de remplir sa mission, sans illusion ni faiblesse. De loin en loin, il descend reprendre souffle dans la ville la plus proche où rien apparemment n'a changé, hors de rares attentats vite classés.

Arrive le moment où Français et Algériens se décident enfin à ouvrir en Suisse de discrètes négociations de paix. Jusqu'alors Werner avait appliqué la politique officielle. Désormais, tranche-t-il, ce qui se passe sur le terrain ne changera rien à l'issue du conflit. Qu'on arrête donc de s'entretuer !

Tandis que le carnage se poursuit alentour, une étrange trêve va s'instaurer dans la vallée.

Traversé de personnages inoubliables, La Citerne offre une vision de l'intérieur, dure, ironique et grave, des ultimes convulsions du drame algérien. Au fil des pages, le roman s'élargit en une parabole sur la folie des hommes et le devoir de résistance face aux logiques meurtrières.


Revue de presse


"D'une parfaite justesse de ton, d'une sobriété quasi minérale, le roman fait entendre, sur un moment d'Histoire gorgé de récits et de témoignages, une voix unique."

L. Theis, Le Point


"Un très beau livre qui risque de renverser bien des certitudes."

E.D., Tribune de Genève


"Un style vivant, des personnages souvent très attachants (…), une lecture passionnante."

B. de Chabalier, Le Figaro


"Un regard d'une subtilité profonde, un livre rare, réussi et maîtrisé."

D. Dumolin, Radio Notre-Dame


"La Citerne est le roman de la guerre d'Algérie (…) Sa lecture s'impose à qui veut comprendre notre époque."

A.Gendrault, Cahiers Octave Mirbeau


"Un style limpide, précis, subtil qui parvient à faire sentir ce qui se passe réellement en Algérie."

C. Nève, France-Musique


"Réalisme, ironie et gravité dans des scènes fortes et souvent tragiques."

B. d'Epenoux, Télé Z


"Un roman capital sur l'Algérie."

P. Aubier, Choix des Librairies Fontaine<


"Un témoignage à lire."

A.Ouali - La Liberté, Alger


"Un texte magnifiquement écrit, à la fois sobre et rutilant, sombre et spirituel, (…) comme le versant tragique de Noces à Tipasa."

Sieffert-Gaillardin, Rue Saint-Guillaume


"Un livre qui s'impose à qui veut comprendre ces événements et en même temps notre époque."

R. Chelle, L'ENA hors les murs


"Marc Bressant fait revivre une époque et crée des personnages attachants et pétris d'ambiguïtés."

G. Duplat, La Libre Belgique


"Le roman décrit une situation inextricable et bouleversante (…) et emporte jusqu'à la dernière ligne dans ce tourbillon de fin d'un monde."

H. Carrard, Casoar


"Un roman inoubliable."

P. Vallet, France-Info